Coopsco aménagement - Université de Montréal





Groupe Fides 


HISTORIQUE DE LA COOPÉRATIVE : DE L'ÉTÉ 1998 À L'ÉTÉ 2008

C’est à l’été 1998 qu’a lieu l’inauguration des nouveaux locaux de la Coopérative (librairie et café) dans les espaces actuels. Il est à noter l’apport financier important de la Faculté de l’aménagement pour l’achat de nouveau mobilier. Pour l’aménagement des locaux, les coûts ont quant à eux été défrayés par l’Université de Montréal. C’est cette même année qu’est signée l’entente d’exclusivité Pepsi à l’Université de Montréal. Cette entente, quoique politiquement très difficile à accepter par nos membres, a permis à notre coopérative de rassurer nos créanciers. La Coopérative recevant annuellement une ristourne de plus ou moins six mille dollars (6 000 $).

Au printemps 2002, c’est l’instauration de l’entente CREPUQ sur les droits d’auteur. Cette entente, intervenue entre les universités du Québec et l’UNEQ (Union nationale des écrivains québécois) nous oblige dorénavant à verser une somme d’environ dix mille dollars par an en redevances à l’Université de Montréal. Le droit de revente des recueils étant maintenant assujetti à un coût par étudiant inscrit, et non plus à la reproduction proprement dite. L’imputabilité directe au nombre de recueil étant irréalisable, puisque nous recevons la facturation après la vente du recueil, il a fallu à notre coopérative absorber le coût lors de la première année d’instauration de cette entente, soit un frais d’opération de dix mille dollars (10 000 $). L’imputation fût par la suite incluse dans notre politique de prix.  C’est cette même année que la Coopérative adopte sa première politique de ressources humaines, en plus de procéder à la modification de sa politique d’attribution de commandites.

En 2003, la Coopérative est récipiendaire du prix « Site Web de l’année – COOPSCO ». Elle est une des premières coopératives du réseau à mettre en ligne sa boutique dans le cadre du portail COOPSCO.  La Coopérative se servant de l’information lors de la création de fiches produites pour sa boutique en ligne, elle envoie la même information par courrier électronique aux professeurs de la Faculté ainsi qu’au personnel de la bibliothèque de la Faculté de l’aménagement. Depuis, la bibliothèque achète pour plus de douze mille dollars annuellement à la Coopérative. C’est cette même année que les employés de soutien de l’Université de Montréal font une grève qui durera trois mois. Les quatre ateliers (de bois, de maquettes, de métal et de plastic) dans lesquels les étudiants produisent leurs maquettes et prototypes sont alors fermés. Les travaux de fin de session sont perturbés. Les travaux individuels sont remplacés par des travaux d’équipe. Les maquettes sont construites à l’extérieur de la Faculté, ce qui prive, encore une fois, la Coopérative d’importants revenus.

À l’automne 2004, un contrat de gestion du centre d’impression numérique de l’Université de Montréal, situé à la Faculté de l’aménagement, est donné à la Coopérative jusqu’en 2006. L’entente est d’une période de deux ans.  Cette même année, la Coopérative implante un nouveau menu de type « cafétéria » au café étudiant. Par ailleurs, c’est au printemps 2005 que les étudiants de l’Université de Montréal  font une grève qui dure trois semaines (du 14 mars au 4 avril). Afin de respecter l’échéancier du calendrier scolaire, les travaux généralement individuels des étudiants sont remplacés par des travaux d’équipe privant une nouvelle fois, la Coopérative d’importants revenus. Et c’est aussi à cette période que la Coopérative adopte sa première planification stratégique. De 2005 à 2008, la Coopérative avait adopté trois stratégies : analyser son offre de service présente et future afin d’assurer son développement de façon structurée; consolider sa situation financière; et finalement rehausser l’image de la Coopérative en valorisant le rôle des administrateurs. Les objectifs découlant de cette planification ont tous été atteints.

Durant l’année académique 2005-2006, le directeur général de la Coopérative doit être hospitalisé durant trois semaines en pleine rentrée d’automne. Les professeurs de l’Université de Montréal font une grève qui dure douze jours. Cette grève a cependant moins d’impact sur nos ventes que les dernières. La Coopérative fait l’ajout d’un comptoir et de tabourets au café étudiant nous permettant ainsi d’augmenter la capacité d’accueil de vingt deux places. Cet ajout est rendu nécessaire pour répondre à la demande croissante depuis l’implantation de notre nouveau menu en 2003. Et durant l’été, un contrat est octroyé à François-Olivier Daigneault, étudiant au baccalauréat en design industriel, pour la conception et la réalisation d’une banquette et d’un autre comptoir de service. 

Ceci permet encore d’augmenter la capacité de douze nouvelles places et le comptoir permet de plus de désengorger l’aire de service en période d’affluence.

C’est en juin 2006 que paraît la première chronique de livres sur le site Internet de l’Association professionnelle des designers d’intérieur du Québec. La Coopérative de la Faculté de l’aménagement y fait la promotion de toutes les nouveautés touchant le design d’intérieur.

À l’automne 2006, le contrat de gestion du centre d’impression numérique est renouvelé entre la Faculté de l’aménagement et la Coopérative et ce, pour une durée indéterminée. C’est à cette époque que la Coopérative procède à une refonte de sa politique de ressources humaines et qu’elle signe un nouveau contrat de partage de sa direction générale avec la Coop Droit. Ce contrat prévoit aussi le partage de ressources du technicien-comptable avec la Coop Droit et la Coop Rosemont.

C’est, malgré des événements extérieurs parfois malencontreux, parfois avec des ajouts de services et des façons d’agir toujours en fonction de l’intérêt de ses membres que la Coopérative a pu, grâce à ses « bonnes pratiques de gestion » des dix dernières années, assurer sa pérennité et passer à de nouveaux défis, tels qu’avoir des projets de développement et d’accroître son engagement coopératif.

Mise à jour : 11 mai 2009

Haut de page