Coopsco aménagement - Université de Montréal





Groupe Fides 


HISTORIQUE DE LA COOPÉRATIVE : DE LA NAISSANCE À 1997

C’est en 1986, sous la menace de fermeture du comptoir de location d’outils, seul point de service existant à l’époque au pavillon 5620 Darlington de l’Université de Montréal, que la Coop 5620 Darlington est formée. Sous la direction générale de l’époque, la Coopérative s’est rapidement transformée. Ses services se sont multipliés : vente de matériel d’arts graphiques, de papeterie, de recueils, de livres obligatoires, d’équipement informatique (ordinateurs, logiciels, périphériques, etc.) Malheureusement, ce développement s’est fait de façon improvisée et ne respectait en rien la capacité financière de la Coopérative. À ce portrait, il faut de plus ajouter des décisions nébuleuses faisant que la Coopérative s’est vite retrouvée en faillite technique. Les pouvoirs d’intervention de notre Fédération étant à ce moment encore plus limités qu’aujourd’hui, la situation était catastrophique.

En 1994, un contrat de gestion est signé entre la Coopérative, la Fédération et la Coop HEC. Avec l’appui de ces derniers, un fonds de roulement est négocié avec Investissement Québec (50 000 $), la Fédération (45 000 $), la Coop HEC (25 000 $) et la Caisse populaire Desjardins de Côte-des-Neiges (20 000 $). Le contrat de gestion est assujetti à un partage des ressources. La direction générale et le directeur de la section de l’équipement informatique sont tous deux des employés de la Coop HEC. La comptabilité est également transférée à la Coop HEC. De ce fond de roulement, une somme de cinq mille dollars (5 000$) est consacrée au réaménagement de la librairie (achat d’un comptoir caisse, d’un comptoir attribué à la vente des produits informatiques et peinture et nettoyage du local).  Cette même année, le Département de mathématiques et de statistique de l’Université de Montréal est transféré du pavillon 5620 Darlington à un nouveau pavillon du campus universitaire ce qui entraîne une perte de près de deux cent cinquante étudiants, privant ainsi la coopérative d’une importante source de revenus.
 
En 1995, la Coopérative fait l’acquisition et relocalise le Café Darlington pour la somme symbolique de un dollar. À compter de ce moment,  ce café devient le seul service alimentaire de la Faculté de l’aménagement. Cette acquisition a permis à la Coopérative d’accroître ses ventes. Malgré la rentabilité de ce nouveau point de service, l’ensemble des activités de la Coopérative n’est toujours pas rentable à ce moment.

C’est au printemps 1996 que débutent les travaux d’agrandissement et de réaménagement du pavillon 5620 Darlington, qui deviendra le pavillon de la Faculté de l’aménagement. Les travaux s’échelonnent sur deux ans, perturbant le travail des étudiants en atelier et de ce fait les revenus de nos points de service. Pour bien saisir l’impact sur notre coopérative, les coopératives du réseau peuvent réaliser jusqu’à 70% de leurs chiffres d’affaires aux rentrées scolaires. Pour notre coopérative, cette période génère 35 % de notre chiffre d’affaires annuel, tandis que la conception, la présentation et la réalisation de projets durant les trimestres représentent 35 % de notre chiffre d’affaires. Et finalement, ce sont les ventes du café qui représentent les autres 30 %.

Au printemps 1997, la Coopérative abandonne la vente d’équipement informatique. Cette décision va à l’encontre des objectifs du réseau COOPSCO du moment. Pour la Coopérative, c’est un premier pas vers la rentabilité.

Mise à jour : 11 mai 2009

Haut de page